Cadre de l’enquête et effectifs des répondants

Ce document présente les réponses des questionnaires envoyés aux anciens étudiants de la mention de Master Mathématiques et applications de Paris Descartes au printemps 2017 et 2018. Les sigles IM et MM correspondent aux deux parcours Ingénierie Mathématique et Mathématiques et Modélisation de la mention.

Ces questionnaires demandaient aux étudiants leur situation d’emploi ainsi que, pour ceux en situation d’emploi, leur type de contrat de travail, leur localisation et leur tranche de salaire par intervalle de \(500\) euros.

Les réponses aux deux questionnaires ont été fusionnés afin d’augmenter le taux de réponse, la réponse de 2018 étant conservée pour les étudiants qui ont répondu deux fois.

Les graphiques suivant montrent la répartition des répondants par année de diplomation puis par nombre de mois écoulés entre leur diplomation et leur dernière réponse.

Pour la suite, seules les réponses des intervalles de 6 à 42 mois sont traitées. En effet, le nombre de répondants des plus anciens est trop faibles et leurs données souffrent du biais de demandes de désinscription de la liste des étudiants en CDI.

Les graphiques ci-dessous représentent donc les trajectoires des quatre premières années de carrière des étudiants de ce master.

Résultats

Types d’emploi

Il est à noter qu’après une première expérience souvent en CDD, une large majorité des étudiants (hors thèses) a décroché un CDI 18 mois après le diplôme.

Localisation

Cette répartition ne montre globalement pas de changement au cours du temps lors des trois premières années.

Salaires

Il est à noter dans ces graphiques que le salaire de moins de 1000 euros et deux de la tranche 1000-1500 euros correspondant à des emplois à l’étranger dans des pays aux échelles de salaires différentes de la France (Afrique ou Chine). Symétriquement, certains des salaires les plus élevés sont versés dans des pays où les salaires sont globalement plus élevés (Allemagne, Etats-Unis) mais où plus de dépenses (assurance santé par exemple) sont à la charge de l’employé.

Enfin, neuf étudiants étaient en thèse au moment de leur dernière réponse, dont huit avec une bourse inférieure à 2000 euros, ce qui est la norme en France. Leur progression future se fera cependant en étant titulaire d’un bac+8.

Le dernier graphe ci-dessous présente la distribution des salaires en omettant ces cas particuliers. Seuls les étudiants non-thésards ayant un poste en France y sont pris en compte.